Articles

La mise en service

Ça y est, nous avons reçu notre machine. Hier matin, un homme souriant, descendu d'un petit camion jaune, me l’a mise entre les bras. Il m'a dit: "Je ne sais pas ce que c'est, mais méfiez-vous, c'est très lourd!" En effet, c'était lourd. Et bien emballé. La chose est donc arrivée, à peu près dans les délais prévus. 
Le soir, après le repas et la rédaction de quelques commentaires sur mon blog, toutes les trois on s'est mises à poil pour déballer le colis. J'ai donc attendu toute la journée que les filles reviennent pour partager ce moment extraordinaire. Durant toute la journée, Gaëlle était allée rendre visite à sa sœur Karine, et Honorine travaillait au centre équestre. 
Il n’aura fallu qu’une dizaine de minutes pour sortir la machine du carton et achever de la monter avec une clé alène et les vis à six pans fournies avec. Une fois montée, la grosse salope en acier inoxydable, nous a semblé solide et robuste, ce qui nous a enchantées, car elle don…

Érotisme noir

Image
Je tourne sur moi-mêmeBras en l’airPoignets attachés aux pièces de charpenteDe ce vieux hangarLubricité des articulationsJe suis nueEn cuissardes noiresJ’avale et ravale ma saliveEt tu ne cesses de me fesserDe tripoter mes seins et mes fessesD’enfoncer tes griffesDans ma chair profanéeFourrure de feu pour éviter peut-êtreA mon corps défendant de se trop faner
Ophélie Conan
Poème non publié du vivant d'Ophélie, retrouvé dans ses archives. Le "tu" s'adresse peut-être à moi, peut-être à Rose. Je ne sais pas.









Dix ans

Image
Mon amour,
C'était le 27 juin 2010. 
Aujourd'hui est notre anniversaire de rencontre. Merci ma chérie pour tous ces merveilleux moments de vie et d'amour, de passion et de beauté. Merci pour ta douceur, ta gentillesse, ta cruauté et ta grande beauté. Même entre les bras d'Honorine ou de Gaëlle, je ne t'oublierai jamais, et tu seras toujours le grand amour de ma vie.
Pour cet anniversaire, Honorine, Gaëlle et moi nous nous offrons une super machine à baiser. Elle n'est pas encore arrivée, mais elle ne saurait tarder. Nous sommes très contentes, et toi aussi tu seras contente, mon amour. 
Marianne


Nous l'attendons

Image
À la suite de la visite de Muriel et de Rose, nous avons commandé une machine à baiser sur un site Internet. Nous l'avons choisie différente de la leur. Pour ne pas faire de publicité, je tairai le nom de la marque et du modèle. Apparemment, il s'agit d'une belle conception, en acier inoxydable, 13 kilos... Du sérieux, avec un vilebrequin circulaire, ce dont je rêvais et sur lequel aussi Ophélie fantasmait. Son moteur électrique développe une puissance d'un demi-cheval et la machine est réglable de 70 à 300 coups par minute. L'angle d'attaque peut passer de 0 à 90 degrés, la hauteur et la profondeur de pénétration sont aussi réglables pour assurer plus de confort. Seraient également fournis un gode vaginal de 17 centimètres, et deux plugs anaux.La machine devrait être livrée le 28 juin. Vous vous en doutez, nous l'attendons avec la plus grande impatience. Honorine et Gaëlle, qui avaient beaucoup apprécié celle de Rose et de Gaëlle, sont en verve et en parle…

Un bon cheval donne du cœur à sa cavalière

Image