Articles

Je dis ce que je ressens

Image
  Bonjour, je suis Aimy, la nouvelle venue du presbyt’. Je ne suis pas encore presbyte, dieu merci, et je vais bien. Je suis même très heureuse, parce que j’ai trouvé, depuis plus d'une semaine, un travail qui me plaît. J’aide Gwendoline. Gwendoline est une marchande d’objets anciens sans boutique que j’ai rencontrée par hasard, en allant me balader dans la salle des ventes d'Alençon. Gwendoline est lesbienne et a trente-cinq ans. Je ne pensais pas faire ce job, mais elle cherchait quelqu'un et me l’a proposé. Souvenez-vous, je voulais être conseillère en toys auprès de jeunes ménagères, mais à notre époque les jeunes ménagères sont une espèce en voie de disparition. Avec Gwendoline, nous nous rendons en salle des ventes, vidons des maisons, achetons à des marchands, revendons à d’autres marchands, etc. Gwendoline est spécialisée dans le petit mobilier, les tableaux, les chiffes, la bimbeloterie, autrement dit tout ce qui est petit et pas lourd à transporter. C’est un métie

Dégât des eaux

Image
Une musulwoman Comme une reine Pose nue Sur un poster Pour la postérité Tandis qu'une fuite d'eau s'écoule dans la cuisine de sa maison Sa maison près de laquelle Coule la Seine Décollant le revêtement du sol Abîmant les plinthes Tout le bas en bois de ses meubles Ainsi que le bas d'une cloison En placo Quand elle sort de son poster qui n'est autre qu'une prison Et qu'elle revient Dans la vie qui va Elle découvre Chez elle Les pieds dans l'eau L'étendue des dégâts L'inondation Elle se désespère Et se met à hurler A insulter le Prophète Qui n'est vraiment pas à la fête Pendant que Sereine Sa voisine du dessus Joue du piano Une berceuse de Schubert En chantant  d'Apollinaire Sous le pont Mirabeau Gaëlle  

La preuve

Image
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 "Le mot salope n'est pas le féminin de salaud. La preuve, c'est qu'un salaud est presque toujours méchant parce que malheureux; une salope, très rarement." Ophélie Conan